L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) mettent en œuvre conjointement le projet « Répondre aux menaces à la paix et à la cohésion sociale liées aux  migrations non maitrisées par l’appui à l’autonomisation et à la promotion des femmes à Madagascar» (REAP),dont l’objectif général est de sensiblement réduire les tensions et conflits sociaux résultant des migrations non maitrisées dans la région Menabe et dans la région Androy. Le projet REAP propose d’atteindre cet objectif à travers une approche innovante consistant à soutenir le rétablissement d’un espace social et économique apaisé par un accompagnement des communautés locales, des familles de migrants, et des autorités à la diversification des moyens de subsistance et à une action conjointe en faveur de la cohésion sociale, et en soutien de la prévention et de la mitigation des conflits communautaires.

Le programme pilote d’Activités génératrices de revenus (AGR) vise à cibler les femmes migrantes et les femmes des communautés locales installées dans l’APMA ainsi que leurs ménages respectifs.

Pour faire face à la situation alarmante sur les effets nefastes du changement climatique, la République de Madagascar à travers le Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts a

bénéficié d’un appui des Fonds pour les Pays les Moins Avancés en vue de financer la mise en œuvre du Projet PAZC ou « Projet d’Adaptation de la gestion des Zones Côtières aux changements

climatiques en tenant compte de l’Amélioration des écosystèmes et des moyens de subsistance ».

L’objectif de ce projet est de réduire la vulnérabilité à travers trois composantes : la première vise à renforcer les capacités institutionnelles, la deuxième vise à réhabiliter et à gérer les zones côtières pour la résilience sur le long terme, et la troisième a pour objet d’ intégrer des mesures d’adaptation dans les politiques nationales de Gestion Intégrée des Zones Côtières et des stratégies

de développement dans ces quatre régions d’intervention, à savoir:

Atsinanana, Boeny, Menabe et Vatovavy Fitovinany durant ses cinq années d’exécution (début 2015-Fin 2019).

GREEN MADA DEVELOPMENT a mis en œuvre l’introduction de technologies apicoles et promotion de l’apiculture dans et autour des mangroves dans la région de MENABE

256 personnes ont suivi à terme les 4 formations initiales données pour chaque site, soit 48 sessions de formation réalisées dans 10 sites d’intervention. 13 ruchers-écoles ont été mis en place, 14 ruchers individuels appartenant à des apiculteurs anciennement installés ont également amélioré : 22 ruches traditionnelles transvasées dans des ruches à cadres mobiles. 350 ruches et 110 ruchettes ont été distribuées, dont 300 ruches peuplées et 45 essaims en cours de développement.

Le projet « Médias 21 : Journalisme et Changement climatique» est un  programme dont l’objectif est d’informer et sensibiliser des médias africains aux enjeux et perspectives de la conférence Paris Climat 2015 (Cop21) qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. A travers ce projet, CFI a pour ambition de favoriser, par l’intermédiaire de ces médias, la compréhension par les populations des tenants et aboutissants des questions relatives au changement climatique en vue d’une meilleure appropriation des enjeux de la conférence et des problématiques qui lui sont liées. CFI se propose de renforcer les capacités de 10 radios de proximité à Madagascar et des Organisations de la société civile (OSC) de terrain afin qu’elles puissent jouer un véritable rôle dans la sensibilisation aux questions relatives au changement climatique.

 

Copyrigth ©2024 - Green Mada Development

error:
Retour en haut